Les distilleries françaises sortent comme des champignons. Cet élan est louable mais tout n'est pas (encore) comestible.

Après notre coup de coeur pour Glann ar mor, une 2ème distillerie entre dans notre panel des françaises réussies et à suivre : le Domaine des Hautes Glaces. Nous avons adoré ! Avec la chance de recevoir Jérémy Bricka avec lequel les échanges furent passionnants (climat, types d'orge, culture bio, histoire, distillation, ...), une soirée in-ra-table !

  • WOSKA

Entrée en douceur dans le monde passionnant de Jérémy Bricka et Frédéric Revol. La contraction de Whisky et Vodka donne un spiritueux onctueux, doux, parfumé. Nous ne savons pas où nous sommes tant l'alcool est fruité et bluffant. La Woska bleue se nomme Serac, elle est élaborée à 100% seigle. Une version rouge (100% Epeautre) et orange (100% orge) doivent suivre ... hum. Serac est déjà récompensée et puisque cette première édition est limitée à 1.000 Bts ? Un conseil, foncez ! Dom_Htes_Glaces_-_Woska.jpg

  • L10 #02

Le Domaine des Hautes Glaces adopte une classification propre : L10 signifie l'année de moisson de l'orge - 02 correspond au 2ème embouteillage de l'année. Personnellement, je suis agréablement surpris par la nette différence avec la précédente sortie âgée de 3 mois. D'emblée, une note persistante se dégage : pour certains c'est le clou de girofle, pour moi cela ressemble plus au pin, à la résine, un peu de menthe ? Autour, une farandole de parfums tournoient : épices, toujours les fruits, ... c'est génial, vraiment. La phrase "magique" pour les jeunes distilleries arrive naturellement au cours de la dégustation : "mais comment font-ils pour faire aussi bon, aussi vite ?". Nous l'avions entendue lors de précédents Clubs à propos de Kornog ou Kilchoman. Le Domaine des Hautes Glaces est adoubé par les membres ! Autre marque de fabrique, la distillerie embouteille 1.616 Bts => rare + bon = collector.
Dom_Htes_Glaces_-_Jeremy.jpg

  • Bruts de Fût

Jérémy achève de nous séduire en sortant 4 bruts de fût dont 1 sortira en Septembre. Là aussi, foncez c'est encore meilleur ! Ils sont bluffants je vous dis ;-)
La comparaison immédiate du grain fin et du gros grain est riche d'enseignements. Quant au fût de vin du Jura, il déroute. Chaque fût a sa personnalité certes, mais pour tous, toujours la même empreinte gustative, signe d'une grande maîtrise dans le processus de fabrication, donc d'une belle réussite. Jeremy_2.jpg

Encore un grand Merci à Jérémy, un maître-distillateur de talent, passionnant, ouvert, que nous avons eu grand plaisir de recevoir et que nous recevrons encore ! Et Merci aussi à Fabienne et Louis les seuls à m'avoir transmis des photos ... ;-)

A suivre le compte-rendu de la séance sur le thème CinéMalt : La Part des Anges !