Le jour de la St Patrick tombait cette année un Samedi, idéal pour une séance à mi-journée ? Les amateurs de bourbon sont certes nettement moins nombreux que les fans d'Ecosse mais au regard des 2 bourbons dégustés, les absents ont eu tort. Toujours.

  • TYRCONNELL Single Malt

Un irlandais pour commencer et rendre hommage à l'évangélisateur célébré le 17 Mars. Un nez typiquement irlandais, crémeux, mélange de bonbons et de fruits (pomme verte), des fleurs aussi. La bouche est ronde, vanillée, toujours fruitée et douce. Le registre continue sur ce côté printanier qui fait de cet Irish whiskey un joli malt pour l'apéritif. Pas de longueur mais ce n'est pas ce qu'on lui demande.

  • OLD RIP Van WINKLE 10 ans

Peu mis à l'honneur au Club, les bourbons ont su s'imposer en seulement 2 références ! Bourbons lors de la St Patrick, puisque la côte Est des Etats-Unis est l'autre endroit où les petits hommes verts envahissent les rues mi-Mars. D'emblée, les céréales enrobées de caramel sont présentes, un vrai produit made in USA ! Le nez de colle, de vernis caractéristique est également là tout en nous écartant des versions bon marché. Toutes ces notes sont fondues, "supportables" (dixit un amateur de scotch ;-). La bouche est conforme au nez, vive mais pas brutale. Après une 1ère gorgée pour le dompter, il charme. De plus en plus crémeux, très présent au palais (45°), vanillé et toujours sucré. La finale est chaude, longue et douce. Une belle découverte. Old_Rip_Van_Winkle_10_ans.jpg

  • VAN WINKLE 12 ans

Le niveau augmente encore. Les bourbons sont généralement commercialisés beaucoup plus jeunes et c'est vraiment dommage quand on déguste un tel rye (majorité seigle). Le nez rappelle le lien de parenté avec le précédent (céréale & géniteur) mais beaucoup plus riche avec : du chocolat, du tabac, ... un aller-retour entre un excellent bourbon et un Cognac. En bouche il est puissant, plus que le Old Rip 10 ans alors qu'il est au même degré (45° contre 45,2°). Certains l'apprivoisent plus rapidement (j'en suis ;-). Les arômes tournent en bouche (les mêmes que le nez) plus une pointe de menthol, de l'orange, de l'abricot, ... un vrai régal ! La finale n'est pas très longue mais ce n'est pas dramatique. Personnellement je suis fan. La dernière fois que j'avais accroché avec un bourbon c'était un Noah's Mill, autre belle émotion. Van_Winkle_Lot_B_-_12_ans.jpg

RDV en Avril où il faudra s'accrocher !