Le moins que l'on puisse dire est que cette séance était fortement attendue par les membres du Club. L'idée était de confronter un whisky en version luxueuse à deux distilleries incontournables (et bien moins chers que le premier). Un bilan assez rare pour être souligné : les 24 présents furent unanimes sur la qualité des différents malts dégustés ! Avec la confirmation que l'emballage ne fait pas le whisky ...

  • BRORA 1982 - Connoisseurs Choice

Déception pour ce 1er test. Une déception d'autant plus forte que la distillerie + l'embouteilleur sont généralement au top. Ici le nez est trop fermé. Que lui est-il arrivé ? La bouche est beaucoup plus intéressante avec de jolies notes fruitées et une pointe de fumée, de paille, typique de Brora. Néanmoins, nous sommes loin des anciennes versions mythiques qui emmenaient dans les champs, aux senteurs de foin, fumé qui se mariaient admirablement avec de vieux cantals ou autres pâtes persillés au top. A-t-on ici aussi cédé aux sirènes du business en attendant trop longtemps pour vendre plus cher ? La finale est moyenne. Un malt pas désagréable mais ...
Brora_1982.jpg

  • GLENMORANGIE Quarter Century

25 ans de fût et je pense que si je ne l'avais pas proposé à la dégustation, la bouteille aurait pû rester aussi longtemps à la Cave ... Pourquoi avais-je acheté ce flacon ? Cela reste un mystère. Bref, revenons au breuvage, le nez est plus relevé que le Brora. D'agréables senteurs orientales : épices, encens, ... il donne envie de poursuivre la découverte. Après, en bouche, pas grand chose. Du fait du budget particulier de cette séance chaque participant connaissait exceptionnellement le programme à l'avance. Et tous s'accordaient pour dire qu'à l'aveugle ils seraient partis sur un bon malt à 40€, pas plus. Ici près de 300€ il y a 4 ans, environ 250€ aujourd'hui (plantage de positionnement ?) c'est une honteuse arnaque ! Je ne serais pas aussi sévère que certains (en bouche, c'est de l'eau ;-) mais comment peut-on se moquer autant du monde ?!? La bouche est correcte mais très loin d'un malt d'exception. Quant à la finale, elle est inexistante. Bref n'en rajoutons pas, une bouteille uniquement pour les amateurs de jolis coffrets. Pour les autres passez votre chemin. Pour ce budget, on peut investir dans de vieux G&M des années 1960's, des raretés, ... Ici au Club on n'a même pas réussi à le finir (cf photo). Glenmorangie_25_ans.jpg

  • HANYU - Nectar 1991

Le whisky qui sauve la séance ! Un profil nettement plus atypique, moins profond que les Ichiro's Malt Card, mais pour autant cette version de l'indépendant Nectar est très intéressante. Le nez est épicé (mais ici on sent qu'il en a sous le pied ;-), sucré et une petite pointe fumée. La bouche est extraordinaire. Tout le nez en plus puissant et complexe : tabac, encens, agrumes, miel, cannelle, gingembre, ... prolongés par une finale de très jolie facture ni trop envahissante, ni trop courte, un plaisir de tous les instants. La force alcoolique est parfaitement appropriée pour soutenir le panier d'arômes tout en n'étant pas agressive. Certains le dégusteront en apéritif et je comprends. Bref un Hanyu différent mais tout aussi incontournable.

RDV Samedi 17 Mars pour le St Patrick's Day avec la cornemuse ! Si vous souhaitez venir il reste de la place, à Bientôt !